Agence spatiale canadienne

Établie en 1989, l’Agence spatiale canadienne (ASC) est chargée de coordonner au nom du gouvernement du Canada tous les programmes et les politiques civils liés au domaine spatial. L’ASC a pour mandat de : « (...) promouvoir l'exploitation et l’usage pacifiques de l'espace, de faire progresser la connaissance de l'espace au moyen de la science et de faire en sorte que les Canadiens tirent profit des sciences et techniques spatiales sur les plans tant social qu'économique. »(Loi sur l'Agence spatiale canadienne, L.C. 1990, c. 13)

Mettant à profit la coopération internationale, le développement industriel et le savoir-faire de calibre mondial des chercheurs scientifiques canadiens, l’Agence oriente ses ressources et dispense ses services dans trois principaux axes :

  • Information et services sur les données spatiales
  • Exploration spatiale
  • Capacité future du secteur spatial canadien

L’ASC a les secteurs techniques suivants impliqués dans la recherche spatiale:

  • Sciences et technologies spatiales
  • Exploration spatiale
  • Utilisation de l’espace

Pour de plus amples renseignements sur les axes, consultez la This link will take you to another Web site Stratégie spatiale canadienne.

Ressources à l’intention des chercheurs

En plus de contenir des renseignements sur les activités de l’agence, le This link will take you to another Web site site Web de l’ASC propose des ressources à l’This link will take you to another Web site industrie et au This link will take you to another Web site milieu scientifique sur :

  • les programmes;
  • les avis d’offres de participation;
  • les demandes de propositions;
  • les bourses;
  • les événements et les ateliers.

Nous vous invitons à consulter régulièrement le This link will take you to another Web site site Web de l’ASC et à vous inscrire au service d’avis par courriel pour obtenir des renseignements à jour sur les activités.

Unités de recherche

À l'ASC, la recherche interne est faite en collaboration avec l’industrie canadienne, des universités du Canada ainsi que des laboratoires de recherche du gouvernement canadien. De plus, nos projets impliquent d’importantes collaborations internationales.

Sciences et technologies spatiales

Développement scientifique et universitaire

Domaines de recherche

  • Astrobiologie (biosignatures dans les matériaux géologiques, la vie dans les environnements extrêmes et instruments de détection de la vie)
  • Étude des aurores
  • Étude comparative des atmosphères planétaires : Vers une meilleure compréhension du climat
  • Complexité de la physique des plasmas spatiaux
  • Mise au point d’appareils de diagnostic biomédicaux en vue de missions spatiales habitées
  • Vibrations de source externe à bord des plateformes spatiales et effets de celles-ci sur les systèmes physiques ou chimiques
  • Physique de l’ionosphère
  • Physique de la magnétosphère
  • Réalisation de levés géophysiques à proximité de la surface (géoradars / tomographie de la résistivité électrique)
  • Élaboration de capteurs novateurs pour surveiller la santé des végétaux
  • Géomorphologie planétaire
  • Sciences planétaires (incluant la minéralogie et la géochimie de la Lune et de Mars)
  • Exploitation de serres à distance
  • Rôle de la pesanteur dans le mouvement des molécules et la géométrie des fluides
  • Rôle de la pesanteur en ce qui concerne la solidification des matériaux et les processus connexes
  • Étude scientifique des planètes au moyen de rovers
  • Établissement de la composition atmosphérique au moyen de satellites : Vers la création d’ensembles de données d’utilisateurs pour l’étude du climat et des l’atmosphère
  • Étude scientifique de sites terrestres analogues aux environnements martiens et lunaires
  • Étude du vent solaire
  • Informatique associée aux sciences spatiales
  • Compréhension des causes de la variabilité observée dans le spectre solaire et de son incidence sur le climat terrestre.

Personne-ressource

Alain Berinstain
Directeur
Développement scientifique et universitaire
Tél. : 450-926-6573
Téléc. : 450-926- 4766
Courriel : Alain.Berinstain@asc-csa.gc.ca

Développement technologique

Domaines de recherche

  • Modélisation, simulation et détermination de systèmes dynamiques
  • Systèmes de commande d’attitude
  • Navigation d’engins spatiaux
  • Astrodynamique
  • Contrôle de la vibration et de la forme des structures membranaires
  • Technologies d’élaboration, d’essai et de vérification de structures spatiales
  • Structures légères déployables ou gonflables
  • Structures multifonctions
  • Modélisation et analyse de structures non linéaires
  • Électro-optique avancée
  • Capteurs de systèmes micro-électromécaniques (MEMS), technologies de conditionnement et fiabilité
  • Matériaux composites de pointe à matrices métalliques et de polymère
  • Essais de matériaux dans des environnements spatiaux simulés
  • Matériaux polyvalents et nanorevêtements
  • Matériaux intelligents et autoréparables
  • Réduction de la production de débris spatiaux
  • Modélisation thermique et technologies de simulation pour engins spatiaux
  • Nouvelles technologies thermiques passives et actives
  • Technologies optiques et électroniques pour applications spatiales
  • Capteurs actifs et passifs pour l’observation de la Terre
  • Systèmes laser
  • Systèmes d’alimentation électrique
  • Processeurs numériques embarqués
  • Circuits numériques
  • Systèmes de commande, poursuite et télémétrie
  • Simulateurs d'instruments
  • Analyse d’images et compression des données
  • Liens de communication inter-satellitaire
  • Compatibilité électro-magnétique
  • Effet des radiations sur les composantes électroniques

Personne-ressource

Alfred Ng
Gestionnaire, contrôle et analyse
Développement d’ingénierie
Tél. : 450-926-4641
Téléc. : 450-926-4576
Courriel : Alfred.Ng@asc-csa.gc.ca

Le Laboratoire David Florida

Le Laboratoire David Florida (LDF) est le centre canadien de calibre international voué à l’intégration, à l’assemblage, et à l’essai d’engins spatiaux. Établi en 1972 par le Département de communication, le LDF est entretenu et exploité par l’Agence spatiale canadienne depuis 1989. Les installations du LDF comprennent des Zones d'intégration et d'assemblage, Installations de qualification thermique, Installations de qualification structurale, et Installations de qualification en radiofréquences. En plus du AIT du matériel spatial et terrestre, le LDF participe dans le développement des technologies environnementales et des essais de satellites, des systèmes spatiaux, et du matériel connexe en RF, pour les futurs programmes spatiaux canadiens.

Domaines de recherche

  • Les technologies de mesure pour les essais environnementaux et en RF des satellites et des systèmes spatiaux
  • Automation de mesure et le traitement de données
  • Les techniques de mesure pour les antennes terrestres et de satellite en utilisant les techniques sur le terrain, de près et de loin
  • Analyse d'erreurs et les techniques d'étalonnage pour les mesures d’antenne
  • MIP/ décharge auto-entretenue et caractérisation RF de grande puissance, des systèmes et composants
  • Les mesures de compatibilité électromagnétique pour les systèmes spatiaux
  • Essais de réseau de grandes antennes (RF, structurel et environnemental)
  • Techniques d’essais pour la simulation et essais des environnements interplanétaires et de l’espace lointain
  • Les technologies des simulations environnementales propres à l’utilisation humaine
  • Mesure de l’impact du débris spatial sur les engins et structures spatiales (incluant les essais de l’hypervitesse)
  • Les techniques de mesure des propriétés matérielles incluant l’essai des nouveaux matériels légers et composites pour les applications spatiales
  • Techniques pour mesurer l’’impact et le choc des structures spatiales
  • Applications des méthodes pour les essais aux vibrations à charge limitée
  • Technologies d’essais liés aux missions lunaires et martiennes (environnement, longue période, détection, l'acquisition des données – optique, IR, cryogéniques, contamination)
  • Les effets de la radiation solaire / spatiale
  • Les effets de l’oxygène mono-atomique
  • Essais optiques et liaisons inter-satellites
  • Développement de la technologie de mesure en IR.

Personne-ressource

Dan Showalter
Directeur
Laboratoire David Florida
Tél. : 613-998-2873
Téléc. : 613-993-6013
Courriel : Dan.Showalter@asc-csa.gc.ca

Exploration spatiale

Développement de l’exploration spatiale

Robotique

Domaines de recherche

  • Robotique et systèmes intelligents destinés à l’exploration planétaire et à l’entretien en orbite
  • Navigation autonome de rovers
  • Vision artificielle et traitement de données 3D
  • Outils logiciels pour la planification et l'exécution de missions
  • Modélisation, simulation et détermination de systèmes dynamiques
  • Commande robotique de pointe
  • Télé-exploitation et robotique autonome

Les innovations du secteur spatial canadien contribuent à rendre l'industrie spatiale plus compétitive, à générer des technologies dérivées, à développer une expertise dans les domaines de pointe et à créer de nouveaux emplois pour les Canadiens. Les produits dérivés du Programme spatial canadien maximisent la portée de nos investissements dans les technologies clés, augmentant ainsi les avantages socioéconomiques des activités spatiales dont bénéficient tous les Canadiens.

Les programmes de la branche de l'exploration spatiale aident l'industrie à mettre au point des technologies stratégiques dans des créneaux précis, à créer des liens avec des entreprises étrangères et à offrir un meilleur accès aux marchés internationaux. En outre, l'ASC procède actuellement au ciblage des secteurs industriels canadiens dans lesquels on peut accélérer le transfert des technologies spatiales vers des applications non spatiales. Elle s'intéresse notamment aux secteurs de l'exploration gazière et pétrolière, de la géologie, des mines, du transport, de la foresterie et de l'agriculture. Chacun de ces secteurs est susceptible de bénéficier des technologies spatiales qui seront appliquées aux méthodes traditionnelles d'exploitation utilisées sur la Terre.

Exploration planétaire

Domaines de recherche

  • Systèmes de survie (mise au point de serres, capteurs et modélisation)
  • Astrobiologie (biomarqueurs dans les roches, la glace et le pergélisol et gaz à l'état de traces dans l'atmosphère)
  • Géologie planétaire comparative (géomorphologie et géochimie périglaciaires ou glaciaires, système d'information géographique (SIG), processus de choc, systèmes hydrothermaux)
  • Atmosphères et climats planétaires (élaboration de modèles de circulation générale de Mars, interactions entre la surface et l'atmosphère, analyse de données)
  • Mise au point d'instruments en vue de futures missions d'exploration (spectromètre ou spectroscopie sur le terrain, analyses granulométriques, analyseur de gaz immobilisés, systèmes d'imagerie)

À l'heure actuelle, le programme repose surtout sur les possibilités qui s'offrent au Canada dans le domaine de l'exploration de Mars. L'étude de cette planète, notre plus proche voisine, est censée lever le voile sur de nombreuses questions que nous nous posons au sujet de la formation de notre système solaire, de notre propre planète et, éventuellement, sur les origines de la vie elle-même. Le prochain défi qui attend les scientifiques consiste à explorer Mars et les autres corps célestes de notre système solaire afin d'obtenir des réponses à certaines questions scientifiques sur la géologie et l’atmosphère des autres planètes, l’exploration par les êtres humains, les astéroïdes et les comètes de même que les technologies habilitantes. Les instruments scientifiques canadiens sur les missions passées et futures vers Mars (Mission Phoenix 2008, Mars Science Laboratory 2011) fournissent des occasions nouvelles et stimulantes aux scientifiques canadiens. Un autre point d’intérêt est la comparaison des atmosphères où la recherche des mécanismes qui contrôlent le climat des planètes tel que Vénus et Mars est comparée avec celle des mécanismes d’opérations sur Terre. Le but est de comprendre ce qui détermine le climat de chaque planète, qui est parfois très différent sous certains aspects et très similaire sous d’autres aspects.

Astronomie spatiale

Domaines de recherche

  • Astrophysique stellaire (dont l'étude des naines blanches et d'étoiles connexes)
  • Milieu interstellaire (milieu interstellaire galactique local)
  • Astronomie dans l'ultraviolet (FUSE, télescope spatial Hubble)

Grâce au lancement, au-dessus de l'atmosphère terrestre, de satellites dotés d'instruments d'astronomie, les scientifiques peuvent observer les étoiles et d'autres phénomènes de l'Univers qui émettent un rayonnement électromagnétique indétectable depuis la Terre. Ces télescopes spatiaux fournissent aux chercheurs astronomes une mine de renseignements qui leur permettent d'observer pour la première fois des particularités associées aux galaxies, aux nuages gazeux, aux étoiles et aux planètes.
Le Programme des sciences spatiales appuie la réalisation d'études scientifiques sur des sujets allant de la naissance de nouvelles étoiles au fond diffus cosmologique. Parmi les projets en astronomie spatiale que dirige l'ASC, citons la mission couronnée de succès du télescope spatial MOST lancé en 2003. Ce télescope continue d'ailleurs de fournir des résultats surprenants et d'observer diverses exoplanètes. Le Canada participe également aux travaux du télescope spatial James Webb (JWST), le plus ambitieux projet d'observatoire spatial jamais entrepris, qui doit être lancé en 2014. Le Canada fournit le dispositif d'orientation de l'observatoire ainsi qu'un instrument scientifique. Les missions Herschel et Planck Surveyor vouées à l'observation de l'Univers dans l'infrarouge lointain qui ont été lancées le 14 mai 2009 sont d'autres missions en astronomie auxquelles le Canada contribue. En ce qui concerne les études dans la zone de l'ultraviolet, le Canada fournit le module de détection du télescope indien Astrosat UVIT dont le lancement est prévu en 2010.

Personne-ressource

Luc Brûlé
Directeur
Développement de l'exploration spatiale
Tél. : 450-926-4405
Téléc. : 450-926-4926
Courriel: Luc.Brule@asc-csa.gc.ca

Astronautes, Science de la vie et Médecine spatiale

Science de la vie

Domaines de recherche

  • Dégradation des muscles et des os
  • Physiologie cardiovasculaire et métabolisme
  • Physiologie intégrative, biologie des radiations et dosimétrie
  • Neurosciences et psychologie
  • Aliments fonctionnels

Le développement d’outils de diagnostique en sciences de la vie et d’analyse in situ (dans l’espace) des échantillons à l’ASC réunit des chercheurs universitaires, de l’industrie et d’autres organismes afin de mieux comprendre comment les êtres humains s’adaptent à l’environnement spatial et se réadaptent à leur retour sur Terre. En sciences de la vie, les activités seront centrées sur l’atténuation des risques sur la santé et plus spécifiquement sur l’identification, la quantification et l’atténuation des risques associés au vol spatial. Les domaines particulièrement ciblés sont la dégradation musculaire et osseuse, l’adaptation du cœur, du système nerveux et d’autres organes à l’apesanteur, la maturation des organismes dans l’environnement spatial, l’effet des radiations sur le vivant et les aspects psychologiques du vol spatial.

Les êtres humains dans l’espace font face à deux obstacles majeurs. Au delà de notre atmosphère protectrice, l’exposition accrue aux radiations est une menace sérieuse pour les êtres humains et les machines. De plus, l’apesanteur pose un défi particulièrement unique et excitant. Le corps humain s’y adapte à travers des changements dans le système cardiovasculaire, le sang, les muscles, les os, les systèmes sensoriels, ceux qui contrôlent l’équilibre, et ceux impliqués dans le contrôle des fluides corporels tels les reins. Les astronautes qui reviennent sur Terre éprouvent aussi des difficultés physiques temporaires lorsque leur corps se réadapte à la gravité terrestre. Un autre sujet d’intérêt est le maintien de la performance des astronautes durant leur vol spatial et le stress particulier causé par les différences culturelles entre membres d’équipages confinés durant de longues périodes. La capacité très limitée à transporter des échantillons depuis et vers l’espace a poussé les chercheurs et cliniciens à réclamer une meilleure capacité d’effectuer des analyses biomédicales in situ (dans l’espace).

Le groupe Astronautes, sciences de la vie et médecine spatiale concentre aussi ses efforts à la réduction des risques pour la santé, de manière plus spécifique :

  • Tissus (textiles) intelligents
  • Dosimétrie des radiations
  • Biotechnologie
  • Nanotechnologies et biodiagnostics

Site Web : This link will take you to another Web site www.asc-csa.gc.ca/asc/fr/sciences

Personne-ressource

Nicole Buckley
Scientifique principal, Station spatiale internationale et Science de la vie
Tél. : 450-926-4744
Téléc. : 450-926-4766
Courriel : Nicole.Buckley@asc-csa.gc.ca

Médecine spatiale opérationnelle

Domaines de recherche

  • Évaluation des fonctions cognitives
  • Autonomie médicale pour les missions spatiales / systèmes médicaux pour les équipages
  • Comportement et rendement humains dans des milieux extrêmes
  • Dosimétrie des rayonnements et biologie
  • Nutrition et exercices
  • Médecine en milieux éloignés et extrêmes

Le mandat de la Médecine spatiale opérationnelle est de promouvoir et d’assurer la santé globale (bien-être physique, mental et social) et la sécurité des astronautes canadiens pendant toutes les phases des missions spatiales. C’est pourquoi la médecine spatiale combine différentes spécialisations de la médecine, du génie et de la technologie pour étudier les effets des vols spatiaux sur les êtres humains afin d’éviter les problèmes reliés à l’isolement dans les conditions uniques et extrêmes de l’espace ainsi que pour relever les défis que présente la prestation de soins au cours d’un vol spatial.

Les champs d’intérêts de la médecine spatiale sont :

  • Outils d’évaluation neurocognitive pour évaluer le rendement des astronautes dans l'espace
  • Compréhension et caractérisation des rayonnements à l’intérieur de la Station spatiale internationale
  • Contremesures associées au comportement et au rendement humain (sélection, formation et soutien) en milieux extrêmes
  • Exercices et nutrition pour contrer les effets de la microgravité
  • Compétences médicales requises pour les intervenants en santé opérants dans des milieux éloignés et extrêmes
  • Systèmes médicaux intelligents pour le diagnostic, suivi, traitement et entretien des compétences cliniques
  • Élaboration et validation de protocoles cliniques pour les milieux éloignés et extrêmes

Site Web : This link will take you to another Web site www.asc-csa.gc.ca/fra/astronautes/mso.asp

Personne-ressource

Jean-Marc Comtois
Directeur
Astronautes, sciences de la vie et médecine spatiale
Tél. : 450-926-4755
Téléc. : 450-926-4707
Courriel : Jean-Marc.Comtois@asc-csa.gc.ca

Utilisation de l’espace

Sciences des systèmes solaires et terrestres

Domaines de recherche

  • Physique solaire
  • Physique héliosphérique
  • Physique magnétosphérique
  • Physique ionosphérique et thermosphérique
  • Chimie et physique de l’atmosphère moyenne (y compris l’étude de l’ozone)
  • Chimie troposphérique (y compris l’étude de la qualité de l’air)
  • Nuages
  • Particules d’aérosols
  • Relations Soleil-climat

Le groupe des Sciences Solaires et Système terre est responsable de la formulation de concept de mission scientifiques, de la définition des requis, des études de faisabilité, du développement des concepts de mission, de supporter l’implémentation des projets, des opérations scientifiques, de la gestion des missions, et de l’utilisation de ces actifs. Ceci est réalisé grâce à de nombreuses collaborations avec d’autres organisations gouvernementales, ainsi que les universités et l’industrie canadiennes.

Nous avons accès à un ensemble exhaustif de données qui englobe tous les aspects des domaines de recherche susmentionnés, et travaillons activement au développement d’outils théoriques, informatiques et d’assimilation de données capables de répondre à certaines des questions les plus marquantes au sujet du système Soleil-atmosphère-Terre et de mieux faire comprendre les impacts des processus sous-jacents sur l’environnement et la société.

Au cours des 30 dernières années, l’ASC a contribué à plus de 20 grands projets expérimentaux sur les relations Soleil-Terre (CGSM, THEMIS, Swarm et e-POP) et les sciences de l’atmosphère (MOPITT, SCISAT 1, OSIRIS et CloudSat), dont certains ont donné lieu à d’importantes percées. Présentement l’ASC est impliquée avec PICARD, une mission du CNES pour étudier le soleil et ses effets sur le climat de la terre)

Site Web : Le lien suivant vous amène à un autre site Web www.asc-csa.gc.ca/asc/fr/sciences/default.asp

Personne-ressource

Thomas Piekutowski
Directeur
Sciences solaire et système Terre
Tél. : 450-926-4464
Téléc. : 450-926-4766
Courriel : Thomas.Piekutowski@asc-csa.gc.ca

Ingénierie des missions et applications

Domaines de recherche

  • Radars à synthèse d’ouverture spatiaux
  • Capteurs micro-ondes (altimètres, radiomètres, radars atmosphériques)
  • Antennes pour les applications de communication et d’observation de la Terre
  • Liens de communication inter-satellites (Fréquences radios et optiques)
  • Semi-conducteurs à large bande interdite (ex: GaN)
  • Circuits micro-ondes et technologies
  • Circuits intégrés monolithiques hyperfréquences (MMIC)
  • Conception d’émetteurs radiofréquences,  récepteurs et amplificateurs de puissance

Le mandat de la direction de l’ingénierie des missions et applications est de fournir le support technique aux missions d’observation de la Terre et des communications à l’ASC. Le personnel de la direction fournit l’expertise de conception de mission dans la  phase préliminaire, le support en ingénierie dans la phase de développement et fait le lien avec les utilisateurs pour développer les applications dans la phase d’opération.  Les activités de recherche sont axées sur le développement d’outils, de concepts et de technologies critiques pour le développement des missions futures.  

Personne-ressource

Guy Séguin
Directeur
Ingénierie des missions et applications
Tél. : 450-926-4405
Téléc. : 450-926-4926
Courriel : Guy.Seguin@asc-csa.gc.ca