Histoire

Il est communément admis que Norio Taniguchi, professeur à l´université des Sciences de Tokyo, est le premier à avoir employé le terme « nanotechnologie » dans un article présenté à la Japan Society of Precision Engineering en 1974, pour désigner « l´ensemble des processus visant à séparer, à consolider et à déformer la matière atome par atome ou molécule par molécule ».

Si c´est au professeur Taniguchi que l´on doit ce terme utilisé par la suite pour dénoter les sciences de l´infiniment petit, il n´en reste pas moins que les premières allusions aux nanotechnologies remontent au 29 décembre 1959. C´est ce jour-là, semble-t-il, que le célèbre physicien américain Richard Feynman a évoqué pour la première fois les concepts et les principes propres aux nanotechnologies lors de la conférence qu´il a donnée à l´occasion du congrès annuel de l´American Physical Society, au California Institute of Technology.

Dans cette fameuse allocution, intitulée « There´s Plenty of Room at the Bottom », le professeur Feynman soutenait que les nouvelles perspectives technologiques découleraient de la capacité à manipuler les atomes et les molécules. Cependant, on ne disposait pas encore à l´époque des outils ni de l´équipement nécessaires pour concrétiser cette théorie.

Depuis lors, les scientifiques ont mis au point un certain nombre de méthodes évoluées leur permettant de mener à bien des travaux de recherche que le professeur Feynman osait à peine imaginer. C´est sans doute à Gerd Binning et à Heinrich Rohrer, du laboratoire de recherche d´IBM à Zurich, que l´on doit la découverte la plus importante dans le domaine : l´invention du microscope à effet tunnel. Équipés de ce nouvel outil, les chercheurs ont pu non seulement visualiser, mais aussi manipuler des atomes pour la première fois.

Il ne s´agissait là que de la première d´une longue série de découvertes nanotechnologiques qui ont permis aux chercheurs de mettre au jour des nanostructures – les éléments constitutifs des nanomatériaux – et d´autres applications des nanotechnologies. Le buckminsterfullerène, que l´on appelle également « fullerène », est l´une des premières nanostructures que l´on a découvertes. Cette molécule composée de 60 atomes de carbone qui a la forme d´un ballon de soccer et qui mesure approximativement 0,7 nanomètre de large a été découverte en 1985 par Robert F. Curl junior, Harold W. Kroto et Richard E. Smalley.